DAOULAGAD AR STOURMER

Hey Ya ! Selaouit mat tudoù galv an argad
Lod ac’hanoc’h o deus gortozet ar mare-se o buhez-pad
Poent eo dihuniñ ha bezañ ni mestr war hon dazont ha war hon glad
Hep na vefe evel-just hon daouarn saotret gant gwad
Diaes eo din fiñval, fiñval ha kemer ma anal
Gant dorn ar jakobin a groug stardet tro-dro ma c’houzoug
Met derc’hel a ran e’m dorn ma c’hleze ‘vit chom bev
‘Vit bezañ kreñv ha dillo, da glevout an heklev !
Forzh penaos evit kavout un ti produiñ amañ eo ret kontañ faltazi
Dav eo deomp chom Underground hep evel-just bezañ stanket en traoñ
P’e’r hon eus d’o’r, p’e’r hon eus d’o’r evit kavout un hent digor?
Skarzhañ an « T » eus an « R » eus an « E » eus an « I ».« T ».« O ».« U ».« R »
Evit diskouez na pegen kann ha didrec’hus eo ar spi e daoulagad ar stourmer !

N’int ket deuet a-benn da ziwriziennañ ac’hanomp….
N’o deus ket gellet plegañ na flastrañ an den sonn !

Ha setu yezh Anjela a dizho ‘pezh ‘zo da dizhañ
Ma c’han a zo ur c’han skrivet gant ar gounnar
Ma selaouit e weloc’h splann ‘ pegen bras eo ma glac’har
Abaoe 77 e vez graet c’hoazh ur c’hemmesk
Etre broadelourien diskiant ha bugale Diwan
Lavarit din ma fazian ?… Nann ! What the fuck is goin’ on
Gant an dud o trougprezeg war gont ar pobl breton ?
Falc’hat a ran an dud a vev diwar ar yezh
Hag a-benn ar fin e chom mut o fennoù stouet gant ar vezh
Ya o fennoù a stou ! A stou dirak falc’h an Ankou
Enkorfet gant ar Gwasker pa rankfent birviñ o daoulagad ober
Setu perak on taer !
Evit diskouez na pegen kann ha didrec’hus eo ar spi e daoulagad ar stourmer !

Hey yo evidoc’h e kemeran ar mikro
Rak gouzout a rit n’eo ket an oberourien drouk ar gudenn
Met kentoc’h dioberiantiz ar Vretoned dirak ar gouenn-lazh sevenadurel
hag a-wechoù korfel zoken kroget e deroù an ugentved kantved
Da dad-kuñv zo marvet en Ardennes
Da dad-kozh zo marvet e-kerzh an eil brezel
Da Vamm-gozh zo aet da c’hast e Kêrbenn ar mac’her
Gwelet peus da dad o tifenn da yezh, oc’h en em gannañ gant un archer
Gwelet peus da Vamm o tistruj prefeti Kemper
Ha te? Petra emaout o soñj ober ?

Ha bremañ, me am befe da gaout mezh
eus ma sevenadur, eus ma sonerezh hag eus ma yezh ?
Kenderc’hel a rin da gomz ha da soñjal
E c’hell bezañ pep komzer un emsaver
Pep komzer un emsaver, pep komzer un emsaver, pep komzer un emsaver
Un emsaver…!

Les yeux du militant

Le regard du militant

Hey Yo! Ecoutez bien l’appel du combat
Certains d’entre vous ont attendu ce moment leur vie durant
Il est temps de se réveiller et de devenir maître
De notre destin et de notre héritage
Sans pour autant se salir les mains du sang de nos ennemis
Il est dur pour moi d’être en mouvement de bouger et de respirer
Quand la main de l’étrangleur jacobin me serre le cou
Mais je garde mon épée en main pour rester en vie
Pour être fort et vif afin d’entendre l’écho !!
De toute façon ici pour trouver une production Il nous faut raconter de la fiction
Il faut que nous restions Underground sans pour autant perdre le moindre round
Qu’est-ce qu’on doit faire, qu’est-ce qu’on doit faire pour trouver le meilleur chemin ?
Résister au T.R.A.I.T.R.E !!!
Afin de démonter a quel point est étincelant et invincible l’espoir dans le regard du
militant…!
« ils n’ont pas réussi à nous déraciner……
Ils n’ont pas réussi à plier ni à écraser l’homme qui s’élève…… »
Et voici la langue d’Anjela qui atteindra ce qu’elle doit atteindre
Mon chant est un chant écrit avec la rage
Si vous écoutez vous pourrez comprendre à quel point ma peine est grande
Depuis 1977 sont confondus
Les nationalistes décérébrés et les enfants de Diwan
Dites moi si je me trompe?.. Non!
What’s the fuck is goin’ on quand les gens discréditent Le peuple breton ?
Je fauche les individus qui vivent de la langue
Mais qui finalement restent muets leurs têtes baissées envahies par la honte
Oui leurs têtes se baissent, se baissent devant la faux de l’Ankou
Incarné par l’oppresseur, quand leur regard devrait briller
Voila pourquoi je suis violent
Afin de démonter a quel point est étincelant et invincible l’espoir dans le regard du
militant…!
Hey yo !
Pour vous je prends le micro
Car vous savez que ce ne sont pas les actions agressives le problème
Mais plutôt l’inaction des Bretons devant
Le génocide culturel est parfois même corporel
Perpétré depuis le début du XX eme siècle
Ton arrière grand-père est mort dans les Ardennes
Ton grand-père est mort durant la seconde guerre mondiale
Ta grand-mère est partie faire la pute dans la capitale de l’oppresseur
Tu as vu ton père défendre ta langue en se battant avec un agent de police
Tu as vu ta mère détruire la préfecture de Quimper
Et toi et toi ? ?
Qu’est-ce que tu comptes faire ? ?
Et alors moi maintenant
Je devrais avoir honte
De ma culture, de ma musique et de ma langue ?
Je continuerai à parler et penser
que chaque locuteur peut être un rebelle
Chaque locuteur un rebelle, chaque locuteur un rebelle………